Zoom sur une espèce : l’Osmie cornue, Osmia cornuta

Zoom sur une abeille printanière : l’Osmie cornue !

Parmi les espèces annonçant le printemps, il y a de nombreux exemples connus chez les oiseaux. Mais connaissez-vous celles qui en sont de parfaits indicateurs du côté des insectes ? Chez les abeilles, l’Osmie cornue (Osmia cornuta) en est une ! Cette mignonne petite abeille, qui fait partie des abeilles « solitaires » (c’est-à-dire ne vivant pas en colonie) et qu’on qualifie également d’abeille maçonne, est l’une des premières à faire son apparition fin d’hiver/début de printemps. Parmi toutes les espèces d’Osmies, celle-ci est assez reconnaissable à sa toison entièrement rousse sur l’abdomen et noire sur le thorax. Les mâles sont facilement identifiables à la touffe de poils blancs sur leur front, remplacée par deux petites cornes chez la femelle (d’où le nom de l’espèce).

Osmie cornue (Osmia cornuta) – Accouplement – Par © pjt56 / Wikimedia Commons, CC BY 3.0, Lien

Espèce très active dès le mois de mars, les mâles sont les premiers qu’on aperçoit. Ils sont très souvent vu à l’entrée des galeries de nidification, attendant la sortie des femelles, où ils se bousculent les uns les autres pour être les premiers à avoir les faveurs de la belle (les mâles n’ont pas de dard, c’est leur façon de se battre). Ils passeront ensuite une bonne partie de leur temps à copuler ! Les femelles rechercheront ensuite un endroit où déposer leurs œufs. Elles apprécient tout particulièrement les tiges creuses, d’où leur fréquentation des hôtels à insectes, mais exploreront également tout ce qui s’apparente de près ou de loin à un trou !

Osmie cornue (Osmia cornuta) – Mâles – Par Vincent Carlier – Le 15/03/2020

Et les piqûres dans tout ça ? C’est une question que l’on voit souvent revenir. Eh bien, sachez qu’il n’y a aucun danger avec cette espèce ! Les mâles sont dépourvus de dard, comme nous l’avons  précédemment évoqué, donc aucun risque avec eux. Les femelles, quant à elles, et comme la plupart des autres espèces, en possèdent bien un. Toutefois, les piqûres sur l’homme sont inexistantes à moins des les saisir à pleine main et des les y forcer !

Quelques liens :
L’Osmie cornue (Osmia cornuta) !
Les abeilles, les dards et nous
Quelques vidéos

Me suivre sur les réseaux sociaux : 
Page facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *