Compte-rendu de la sortie à Thumeries le 10.11.2018

Le temps est couvert et venteux à l’arrivée sur le site, et des averses viendront ponctuer régulièrement la matinée. Mais ces conditions ne nous empêcheront pas de faire de nombreuses observations au sein des différents habitats.

Le parcours dans les bois.

Les premières espèces que nous entendons et voyons passer d’arbres en arbres sont des mésanges : Mésange charbonnière, Mésange bleue, Mésange à longue queue et, semblerait-il, Mésange boréale (régulièrement vue ou entendue aux Cinq Tailles). Elles sont accompagnées dans leurs rondes par d’autres passereaux qui se manifestent plus ou moins bruyamment : Rougegorge familier, Troglodyte mignon, Sittelle torchepot, Grimpereau des jardins et Roitelet huppé.

Sittelle torchepot — Par Smudge 9000Flickr: Nuthatch (Sitta europaea), CC BY-SA 2.0, Lien

Un peu plus tard, les cris rauques et perçants des Geais des chênes seront le principal signe de leur présence, nous ne les apercevrons que furtivement. De la même façon, seul le cri du Pic épeiche nous indiquera qu’il était là. En lisière des bois, et à proximité d’un observatoire, le « siiih » appuyé et sonore de l’Accenteur mouchet se fera entendre, et nous en observerons un posé sur une branche basse. De nombreux Pinsons des arbres seront également vus en vol à la fin de la visite.

Accenteur mouchet (Prunella modularis) — Par Guillaume Delporte
Les plans d’eaux

Avant même d’atteindre le premier observatoire, nous sommes accueillis par les cris d’un grand nombre de Vanneaux huppés, rassemblés sur les îlots. Ils sont en compagnie de la plupart des espèces aquatiques visibles en cette saison : différentes espèces de canards et laridés, des Grands Cormorans, des Hérons cendrés, une Grande Aigrette, des Cygnes tuberculés (jeunes et adultes), des Foulques macroules, etc. Une Bergeronnette grise est également repérée sur une souche dépassant de l’eau, après avoir entendu son cri.

Vanneaux huppés, Sarcelle d’hiver, Cygne tuberculé, Mouette rieuse — Par Anne-Sylvie Caous
La roselière

Au niveau de la roselière, il y a très peu d’activité, jusqu’à ce qu’un Busard Saint-Martin (jeune ou femelle, nous ne le déterminerons pas) apparaisse, décollant de cette dernière ! Il fera quelques passages avant de disparaître de notre vue. Au loin, difficilement audible, une Bouscarle de Cetti chantera aussi quelques notes.

Busard Saint-Martin femelle — Par Walter SiegmundTravail personnel, CC BY 2.5, Lien
Liste des espèces

– Accenteur mouchet 
– Bergeronnette grise (ssp. alba)
– Bouscarle de Cetti
– Busard Saint-Martin
– Buse variable
– Canard chipeau
– Canard colvert
– Canard souchet
– Choucas des tours
– Corneille noire
– Cygne tuberculé
– Faisan de Colchide
– Foulque macroule
– Fuligule milouin
– Fuligule morillon
– Gallinule poule-d’eau
– Geai des chênes
– Goéland argenté
– Goéland brun
– Goéland cendré
– Grand Cormoran
– Grande Aigrette
– Grèbe castagneux
– Grimpereau des jardins
– Héron cendré
– Mésange à longue queue
– Mésange bleue
– Mésange boréale
– Mésange charbonnière
– Merle noir
– Mouette rieuse
– Oie cendrée
– Pic épeiche
– Pie bavarde
– Pigeon ramier
– Pinson des arbres
– Roitelet huppé
– Rougegorge familier
– Sarcelle d’hiver
– Sittelle torchepot
– Troglodyte mignon
– Vanneau huppé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *